Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Roland HUREAUX

MrHureaux

Recherche

Articles RÉCents

Liens

7 juin 2022 2 07 /06 /juin /2022 12:11

MALGRE LES EXAGERATIONS COMPLOTISTES, BILL GATES EST VRAIMENT DANGEREUX

A un moment où se réalise le rêve de Bill Gates : une campagne mondiale de vaccination pouvant déboucher sur une contrainte de masse (passeport sanitaire etc.), il convient de se pencher une nouvelle fois sur le personnage.

Pour ne pas passer pour « complotiste » essayons de poser avec précaution un pied devant l’autre. 

S’agissant de Bill Gates, réputé quatrième fortune mondiale (après avoir été la première), je dirais ceci :

  1. Qu’il ne fait pas de doute qu’il a déclaré à plusieurs reprises – mais pas récemment - qu’il y avait dix fois trop d’hommes sur la terre et qu’il fallait donc réduire la population du globe de 90 %.  Il n’est pas le seul : le chiffre d’un optimum « scientifique » (ce qui n’a aucun sens) de 700 millions habitants circule dans les hautes sphères mondialistes généralement malthusiennes.  Jeffrey Sachs qui, dit-on, conseille le pape le cite aussi.    

 

  1. Qu’il ne fait pas de doute non plus qu’il a, depuis qu’il a pris sa retraite de Microsoft, investi beaucoup dans la santé, en assurant notamment 12 % du budget de l’OMS, où il a donc une grosse influence et où il préconise une vaccination générale de tous les terriens, assorti de l’introduction dans le corps d’une puce électronique permettant de vérifier que tout citoyen du monde est bien en règle.  Inoculation qui doit être expérimentée bientôt au Bengladesh ; vaccination multiple qui couvrirait entre vingt et trente maladies.

L’influence de Bill Gates se traduit entre autres par le rôle clé de certains de ses proches comme le Dr Anthony Fauci, chef de la cellule de crise de l’administration américaine face au Covid  ou le Pr Neil Fergusson, consultant, expert de l’Imperial College de Londres,  auteur du premier plan de confinement basé sur la prévision qu’il y aurait un demi million de morts au Royaume-Uni.

Est-il vrai que des campagnes de vaccination dans certains pays du Tiers monde comme le Pérou ou le Kenya promues par  la Fondation Gates ont permis d’inoculer en catimini aux femmes des stérilisants destinés à faire baisser la natalité ? Cela se dit, mais mérite un examen plus approfondi. Personne ne pense que ce soit impossible.

En tous les cas, la Fondation Bill et Melinda Gates (Melinda est sa femme très impliquée dans ses programmes et qui se dit catholique) est accusée par des médecins indiens d’avoir rendu infirmes des dizaines de milliers d‘enfants en Inde à la suite d’une campagne de vaccination qu’elle avait financée.  L’avocat Robert Kennedy Jr, neveu de l’ancien président    a récolté 410 000 signatures pour que la justice américaine lance une investigation sur ses activités    qui conjuguent le messianisme et les intérêts financiers :

« Les vaccins, pour Bill Gates, sont une philanthropie stratégique qui alimente ses nombreuses entreprises liées aux vaccins (y compris l’ambition de Microsoft de gérer une entreprise mondiale de vaccino-identification) et lui donne un contrôle dictatorial sur la politique de santé mondiale – la pointe de lance du néo-impérialisme d’entreprise » (R. Kennedy Jr).

Ni médecin ni pharmacien, Bill Gates s’est prononcé contre le recours à la chloroquine : qui s’en étonnera ?  Comme tous les traitements du Covid, elle conduirait à diminuer la demande de vaccins.

Quelqu’un comme lui  n’est pas du genre à parler en l’air . Il a montré dans sa vie professionnelle que quand  il  disait quelque chose, il le  faisait . Il est peu probable qu’il laisse le travail  aux   générations  à venir.

Rappelons aussi qu’il voit régulièrement Macron qui vient d’accorder une contribution exceptionnelle d’un demi-milliard à l‘OMS, étonnante générosité à l’égard d’un organisme corrompu quand on sait l’état de délabrement de nos finances publiques. 

Pour écarter encore une fois toute accusation de complotisme, précisons que nous n’accordons aucun crédit à l’idée que Gates aurait pu jouer un rôle dans le déclenchement   de l’épidémie de Covid-19.  Il reste que cet homme  est dangereux.

 

Roland HUREAUX

Partager cet article
Repost0

commentaires