Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Roland HUREAUX

MrHureaux

Recherche

Articles RÉCents

Liens

26 août 2022 5 26 /08 /août /2022 09:17

Macron serait le propagandiste de Poutine qu’il ne s’y prendrait pas autrement. Il a dénoncé la « lâcheté »  des pays  africains qui n’ont pas voulu condamner l’entrée de la Russie en Ukraine,  suscitant un tollé . Etonant aveuglement d’un homme qui n’imagine pas qu’il puisse y avoir d’autres points de vue sur le monde que celui de membres d’ OTAN, et qui , tout en dénonçant outre-mesure les méfaits du colonialisme , tance les anciennes colonies avec une arrogance dont le colonisateur n’a jamais fait preuve. L’idéologie rétrécit l’esprit, on en a là  encore la preuve.

Dans tous les pays où il est passé , Macron  a condamné avec véhémence la Russie, dont on sait qu’elle avance ses  pions dans tous les pays que les maladresses et l’esprit d’abandon des Français ont ouverts  à d’autres influences :  Centrafrique, Mali  notamment.

Jusqu’à quel  point la dernière tournée africaine  et ces sorties malencontreuses, répondent-elles   à une commande du département d’ Etat qui pense que la  France reste le  partenaire le plus à  même de faire rentrer  les Africains dans l’espace otanesque ?

Mais la parole de la France , et singulièrement la sienne,  sont si discréditées sur  ce  continent  qu’en attaquent si vivement Poutine, il le reconnait implicitement comme un acteur désormais important de la politique de cette région , ce qu’il n’était pas au départ.

Et comme ces attaques viennent de lui qui a multiplié les maladresses , les signes de mépris, les repentances déplacées, pour ne pas dire les frasques, dans un continent où on aime les forts , elles risquent d’être , pour la France et pour l’OTAN , contre-productives.

Pour qui connait le tempérament africain , il y a rarement eu des hommes qui se soient trouvés  autant aux antipodes psychologiques, de leur sensibilité qu’Emmanuel Macron ; nous qui  aimons  l’Afrique et les Africains ne voyons jamais  sans appréhension le président français entreprendre un voyage sur ce continent : il arrivera chaque fois à y faire détester un peu plus la France !

Sa dernière tournée couvrait le Cameroun, le Bénin la Guinée-Bissau , ancienne clonie portugaise , rappelons-le .

Il était juste qu’un président français – mais pas lui, se rende au Cameroun, belle terre   francophone, dont les liens avec la France , pas seulement au travers de Yannick Noah sont nombreux,  modèle de stabilité grâce au président Biya , injustement délaissé par notre diplomatie.  

Mais pourquoi ? Pour leur faire la leçon sur la Russie ?  Bien inutile, Biya connait la géopolitique au moins aussi  bien que lui. Pour évoquer les  violences qui ont eu lieu au moment de l’indépendance, sur le mode habituel de la repentance ? Est-ce bien utile ?  Macron propose qu’une commission d’historiens se penche dessus. Rien à dire s’il  n’invoquait les précédents calamiteux de l’Algérie et du Rwanda , beaucoup plus tragiques : des commissions entièrement orientées pour conclure à la culpabilité de la France, particulièrement au Rwanda où elle n’a rien à se reprocher, des actes de résipiscence qui cautionnent les attaques les plus extrémistes contre la France , de nouvelles repentances où la France apparait , aux yeux  des pays africains,  dans  une position humiliée , ce qu’il en faut jamais faire, ni là ,ni ailleurs.

Pour restaurer les liens franco-africains plus nécessaires que jamais face à l’offensive chinoise, Macron n’a qu’une chose à faire : ne plus y aller et ne plus s’en  occuper.

 

Roland HUREAUX

Août 2022

Partager cet article
Repost0

commentaires